Les races de chiens de traineau qui composent ma meute :

husky, alaskan et eurohound

Le Husky

Le husky est le plus emblématique des chiens de traîneau

Originaire de Sibérie, le Husky existe depuis environ 2000 ans. Les Indiens Tchouktches qui ont créé cette race, désiraient des chiens qui puissent tirer les traîneaux l’hiver, chasser et distraire les enfants. Une légende tchouktche veut que le husky soit né de l’amour d’un loup et de la lune : Le husky a l’apparence du loup et porte la queue en croissant de lune.

C’est le plus célèbre des chiens de traîneau en particulier grâce à ses yeux bleus très clairs ou vairons qu’il arbore souvent. Cette particularité fut développée par effet de mode malgré que les yeux marrons soient moins sensibles au soleil et à sa réverbération

Chez le Husky, toutes les couleurs sont possibles. C’est un chien de taille moyenne (20-25kg), fin et élancé. Il est le plus rapide des chiens de traîneau de pure race nordique.

Le Siberian Husky a un caractère affectueux, curieux et charmant mais non servile. D’une intelligence généralement au-dessus de la moyenne, il peut au premier abord laisser croire qu’il est un parfait chien de compagnie. Mais il a tout de même un esprit indépendant qui peut surprendre ou décevoir. C’est également un chien d’une grande vitalité.

Chasseur atavique (par hérédité), il maîtrise difficilement sa prédation envers les autres animaux. Lapins, poules, moutons et même chevaux, tout y passe ! Il est donc difficile de le laisser en liberté. De plus, c’est un chien grégaire, il a besoin de partager la vie d’un groupe qu’il soit canin ou humain. Il déprime dès lors qu’il est seul.

husky
husky

L’alaskan

L’Alaskan Husky ou tout simplement l’Alaskan désigne un type de chien qui n’est pas défini par son ascendance ou par un standard, mais par sa fonction. C’est-à-dire un chien développé pour les courses de traîneaux avec des caractéristiques biologiques et biomécaniques exceptionnelles

Il fut créé au début du 20ème siècle par des mushers alaskans suite à des croisements de chiens indiens locaux, de huskies sibériens et de quelques autres races de chien de travail.

L’Alaskan est aujourd’hui le plus représenté en compétition et le plus performant des chiens de traîneau. Il allie vitesse, endurance et rapidité. Bien évidemment, ces qualités sont au détriment de certaines sélectionnées de manière ancestrale sur les autres races de chien de traîneau, comme la résistance au froid, un métabolisme économe en énergie et un fort instinct de meute.
Aujourd’hui les plus impressionnantes lignées d’Alaskans s’illustrent dans de grandes courses nord américaine comme l’Iditarod, longue de 1 757 km Le record est détenu par Dallas Seavey et ses Alaskans, qui à 25 ans, est devenu le plus jeune musher à gagner l’Iditarod. En 2012, il a parcouru les 1 757 km en 9 jours et 4h30.

alaskan husky

L’eurohound

L’Alaskan Husky ou tout simplement l’Alaskan désigne un type de chien qui n’est pas défini par son ascendance ou par un standard, mais par sa fonction. C’est-à-dire un chien développé pour les courses de traîneaux avec des caractéristiques biologiques et biomécaniques exceptionnelles

Il fut créé au début du 20ème siècle par des mushers alaskans suite à des croisements de chiens indiens locaux, de huskies sibériens et de quelques autres races de chien de travail.

L’Alaskan est aujourd’hui le plus représenté en compétition et le plus performant des chiens de traîneau. Il allie vitesse, endurance et rapidité. Bien évidemment, ces qualités sont au détriment de certaines sélectionnées de manière ancestrale sur les autres races de chien de traîneau, comme la résistance au froid, un métabolisme économe en énergie et un fort instinct de meute.
Aujourd’hui les plus impressionnantes lignées d’Alaskans s’illustrent dans de grandes courses nord américaine comme l’Iditarod, longue de 1 757 km Le record est détenu par Dallas Seavey et ses Alaskans, qui à 25 ans, est devenu le plus jeune musher à gagner l’Iditarod. En 2012, il a parcouru les 1 757 km en 9 jours et 4h30.